gâteaux

  • l'épreuve suprême : le TOURMENTE-TOI D'OR

    J'étais toute fière d'être membre d'un jury. Quel honneur !

    En plus , juré d'une discipline qui évoque l'un des 7 péches capitaux : la gourmandise. Je pouvais me prendre pour Madame Dieu ( c'est comme en histoire, c'est les femmes qui la font même si Boîtémoi parle beaucoup plus de Monsieur que de Madame).

    Alors j'ai mis ma plus belle robe du soir, comme à Cannes en espérant voir une équipe de reporters débarquer à la maison pour un reportage spécial.

    juré 1.jpg

    Non, ça c'est pas moi.

    Ma plus belle robe du soir c'est celle-là, celle que ma maman m'a offerte pour aller à la maternité il y a 18 ans.

     

    juré 2.jpg

    J'ai un petit côté mère Denis-Statue de la Liberté, la classe non ?

    Et je me suis mise au boulot.

    Et J'AI COMPRIS : l'épreuve la plus difficile, c'est pas le gâteau, la bougie, la broderie, ni même l'interro. Que nenni !

    L'épreuve la plus difficile, c'est de choisir parmi ces productions toutes plus alléchantes les unes que les autres.

    En plus, comme personne ne m'avais envoyé de chèque, j'ai été obligée de faire ce travail sérieusement, en mon âme et conscience ! TRÈS DUR !

    J'ai d'abord pensé faire comme à l'école des fans : 10 pour tout le monde , + 2 points si la candidate habite à côté d'une boulangerie, + 3 points à côté d'une épicerie et -1 si elle travaille bien à l'école.

    Mais ce n'était pas possible.

    J'ai regardé 50 fois les photos, j'ai été très sérieuse. Mais sachez que c'était vraiment dur de faire un choix.

    Bravo à toutes ces faiseuses de Gâteaux !

    ....................................................................................

    Je vous montrerai mes productions demain pour ne pas influencer le jury.